Shooto

Responsable de la division nationale "Shooto" (RDN) : Kader MOSTEFAI-RICHARD (5ème degré)

  • - Référent national des grades : José DA SILVA (6ème degré FSC)

 

► JAPANESE SHOOT-WRESTLING (en abrégé "SHOOTO")

Sport créé au Japon au 20ème siècle

Depuis les années 1970, terme générique pour désigner les activités sportives de combat dites de « pieds-poings-sol* » ou de « combat mixte c'est-à-dire, un mélange de techniques de percussion et préhension ». Elle concerne les nombreux systèmes de combat dits hybrides, c’est-à-dire mélangeant les techniques de frappe et les techniques de lutte (Shoot-fighting, le Shooto, le Pancrase, le Shoot-boxing, etc.). Le shoot-wrestling ou plus exactement le "shooto" est une discipline de compétition créée en 1985 par le Japonais Satoru Sayama. Cette dernière utilise les techniques de boxe anglaise, judo, sambo, catch, kick-boxing, pancrace antique, etc. Le terme « shoot » indique le port « pour de vrai » des techniques de combat contrairement au Catch, où les techniques sont le plus souvent « simulées ».
(*) Sports de combat dits de "pieds-poings-sol" : Expression proposée en 1985 par Alain DELMAS, enseignant d’université

Les compétitions

  • Il existe trois types de rencontre sportive :
    • - Le Light-contact : les techniques de frappe et de balayage sont dites contrôlées pour un travail technique en toute sécurité
      - Le Médium-contact : les techniques de frappe et balayage sont portées avec une puissance très modérée
      - Le Précombat technique et le Combat de plein impact : les techniques de frappe et balayage sont portées avec une puissance importante (à l'exception des mineurs pour lesquels les techniques en ligne haute sont portées avec une puissance modérée).
    RAPPEL : La FSC-France n’a pas d’agrément ministériel pour le moment et ainsi elle ne peut pas organiser des "combats de plein-contact". Ainsi le « pré-combat » est proposé à partir de la catégorie « cadet 2ème année » pratiquant expérimenté (15 ans révolu).
    • - Définition du médium-contact : Les coups sont dits « lâchés » c’est-à-dire légèrement appuyés sans ébranler l’adversaire. Un vétéran 40-50 ans peut participer en « médium-contact » mais il n'est pas accepté en « précombat en classe D et classe C » (21-39 ans). Ainsi un vétéran 40-44 ans ayant un palmarès de 10 victoires en médium-contact peut participer en précombat classe B puis en classe A selon son palmarès (et cela, à condition de ne pas avoir stoppé sa carrière de compétiteur de plus de deux années précédant l’activité compétitive et cela jusqu’à la limite de 44 ans).
    • - Définition du précombat technique : Le précombat autorise la « frappe appuyée » mais le coup dur est interdit (c’est-à-dire sans recherche de hors de combat). Il est réservé à un combattant expérimenté. À la fin du combat, le combattant ayant le plus de points est déclaré vainqueur (c’est-à-dire : atteinte de cibles corporelles autorisées avec suffisamment de puissance). Il n'y a pas de compté de l'arbitre comme en combat, et en cas de défaillance le combattant à 10 secondes pour récupérer. En cas de seconde défaillance le combattant est arrêté définitivement par l'arbitre. Pour les mineurs, cadet 2ème année (15 ans) et junior-1 (16-17 ans) l’impact doit être très modéré à la face.

Règles, catégories d'âge et de poids

. Généralités
. Certificats médicaux - voir au menu "compétitions" : Certificats médicaux - Fédération de Sports de combat et arts martiaux - France (fscfrance.fr
. Catégories sportives
. Règles sportives
. Carton de juge
1. Pré-combat :
2. Light-contact et Médium-contact :

Les grades techniques de base en "sports pieds-poings-sol" mention "Shooto" délivrés par l'enseignant du club

. Les ceintures dites "de couleur" pour un pratiquant de moins de 15 ans

En France, il est d’usage dans les sports de combat depuis la fin des années 1980 d’utiliser les ceintures à section pour les jeunes de moins de 15 ans (blanche-jaune, orange-verte, verte-bleue, bleue-marron). Ce dispositif permet de rajouter des grades intermédiaires pour des jeunes ayant une pratique précoce. Cette gradation a été mise en place par la WKA-France en 2002. Il existe aussi la ceinture bleue-marron à sections (à défaut, la ceinture violette), qui se situe entre la ceinture bleue et la ceinture marron. 

 

 

. Les ceintures de couleur pour un pratiquant de 15 ans

Cette progression fut instiguée dans les années 1930, notamment en Judo, par l'expert d'origine japonaise, Mikinosuke KAWAISHI, d'abord en Angleterre puis en France.

 

 

 

 

N.B. : Le dispositif d'obtention des grades de couleur en club est détaillé au menu "Examen de grades techniques"

Les grades techniques supérieurs, délivrés par un jury fédéral, en sports pieds-poings-sol mention "shooto"

La progression des degrés de ceinture noire respecte celle de la plupart des fédérations internationales de sport de combat et d'arts martiaux.

. Formules d'accès aux grades techniques supérieurs :

A. Filière des examens fédéraux – formules dites EXAMENS TECHNIQUES [ET] ci-dessous :
  1. Examen technique classique pour un moins de 35 ans [ETC]
  2. Examen technique aménagé pour un vétéran de 35 ans et plus [ETA]
  3. Examen technique spécial pour un cadre fédéral, athlète émérite et entraîneur émérite [ETS]
  4. Examen technique en sport adapté (handisport)l [ETH]
  5. Examen technique réduit pour un compétiteur disposant de 50% de points de compétition (nombre de rencontres, nombre de victoires et titres sportifs) [ETR] - Voir les formulaires fédéraux "demande d’accession de la C.N. résultats de compétition » par les titres sportifs" ou "demande d’accession à la C.N. par les titres sportifs de haut niveau"
 B. Filière de la validation des acquis de l’expérience [VAE] – formules EXPÉRIENCE et RÉSULTATS DE COMPÉTITION ci-dessous :
  1. Reconnaissance des expériences techniques pour un vétéran de 35 ans et plus [RET] - Voir le formulaire fédéral "demande « demande d’équivalence, mise à jour et V.A.E. avec diplôme"
  2. Accession par les résultats de compétition pour la CN1° à CN5° (addition des points de combat : nombre de rencontres, victoires, titres et podiums) [ARC] - Voir le formulaire fédéral "demande d’accession à la C.N. par les résultats de compétition"
  3. Accession par les titres sportifs en junior/senior de la série « élite » pour la CN1° à CN5° [ATS] - Voir le formulaire fédéral "demande d’accession à la C.N. par les titres sportifs de haut niveau"
  4. Accession à titre exceptionnel [ATE] - Voir le formulaire fédéral "demande d’accession à la C.N. à titre exceptionnel"
C. Filière de l’équivalence d’un diplôme fédéral [EDF] & mise à jour d’un diplôme fédéral [MDF] - Voir le formulaire fédéral " demande « demande d’équivalence, mise à jour et V.A.E. avec diplôme"
N.B. : Le dispositif d'obtention de la ceinture noire est détaillé au menu "Diplômes de grades techniques"

 

. Programme des examens techniques des grades supérieurs délivrés par un jury fédéral

Voir la page : https://www.fscfrance.fr/sujets-des-examens-techniques/ à "sports pieds-poings-sol" paragraphe "shoot-boxing" et "shooto"


Diplômes d'enseignant bénévole de club, délivrés à la F.S.C. par un jury fédéral, en sports pieds-poings-sol mention "shooto" 

Comme pour les autres disciplines affiliées à la FSC, il existe TROIS niveaux de diplôme d'enseignant de club :
    • - [AAF] : Attestation d'ASSISTANT-ANIMATEUR.
    • - 1er degré [DAF] : Diplôme d'ANIMATEUR fédéral (MONITEUR 1er degré). Il permet de mettre en place et d’encadrer une séance de sports de combat et arts martiaux quel que soit le public.
    • 2e degré [DIF] : Diplôme d'INSTRUCTEUR fédéral (MONITEUR 2è degré). Il permet d’assurer la responsabilité technique et pédagogique d’un club de sports de combat et arts martiaux.
    • - 3e degré [DPF] : Diplôme de PROFESSEUR fédéral (MONITEUR 3è degré). Correspond à un enseignant expérimenté dans sa propre discipline et possédant des fortes connaissances dans les disciplines du même groupe permet des fonctions de cadre régional - aide à la formation des diplômes d’enseignant de club et siéger à des  jury d'examen de diplômes d'enseignant.
    N.B. : Le dispositif de formation d'enseignant de club est détaillé au menu "Diplômes d'enseignant de club"

Responsable de la division nationale "Shooto" (RDN) : Kader MOSTEFAI-RICHARD (5ème degré)

  • - Référent national des grades : José DA SILVA (6ème degré FSC)

 

► JAPANESE SHOOT-WRESTLING (en abrégé "SHOOTO")

Sport créé au Japon au 20ème siècle

Depuis les années 1970, terme générique pour désigner les activités sportives de combat dites de « pieds-poings-sol* » ou de « combat mixte c'est-à-dire, un mélange de techniques de percussion et préhension ». Elle concerne les nombreux systèmes de combat dits hybrides, c’est-à-dire mélangeant les techniques de frappe et les techniques de lutte (Shoot-fighting, le Shooto, le Pancrase, le Shoot-boxing, etc.). Le shoot-wrestling ou plus exactement le "shooto" est une discipline de compétition créée en 1985 par le Japonais Satoru Sayama. Cette dernière utilise les techniques de boxe anglaise, judo, sambo, catch, kick-boxing, pancrace antique, etc. Le terme « shoot » indique le port « pour de vrai » des techniques de combat contrairement au Catch, où les techniques sont le plus souvent « simulées ».
(*) Sports de combat dits de "pieds-poings-sol" : Expression proposée en 1985 par Alain DELMAS, enseignant d’université

Les compétitions

  • Il existe trois types de rencontre sportive :
    • - Le Light-contact : les techniques de frappe et de balayage sont dites contrôlées pour un travail technique en toute sécurité
      - Le Médium-contact : les techniques de frappe et balayage sont portées avec une puissance très modérée
      - Le Précombat technique et le Combat de plein impact : les techniques de frappe et balayage sont portées avec une puissance importante (à l'exception des mineurs pour lesquels les techniques en ligne haute sont portées avec une puissance modérée).
    RAPPEL : La FSC-France n’a pas d’agrément ministériel pour le moment et ainsi elle ne peut pas organiser des "combats de plein-contact". Ainsi le « pré-combat » est proposé à partir de la catégorie « cadet 2ème année » pratiquant expérimenté (15 ans révolu).
    • - Définition du médium-contact : Les coups sont dits « lâchés » c’est-à-dire légèrement appuyés sans ébranler l’adversaire. Un vétéran 40-50 ans peut participer en « médium-contact » mais il n'est pas accepté en « précombat en classe D et classe C » (21-39 ans). Ainsi un vétéran 40-44 ans ayant un palmarès de 10 victoires en médium-contact peut participer en précombat classe B puis en classe A selon son palmarès (et cela, à condition de ne pas avoir stoppé sa carrière de compétiteur de plus de deux années précédant l’activité compétitive et cela jusqu’à la limite de 44 ans).
    • - Définition du précombat technique : Le précombat autorise la « frappe appuyée » mais le coup dur est interdit (c’est-à-dire sans recherche de hors de combat). Il est réservé à un combattant expérimenté. À la fin du combat, le combattant ayant le plus de points est déclaré vainqueur (c’est-à-dire : atteinte de cibles corporelles autorisées avec suffisamment de puissance). Il n'y a pas de compté de l'arbitre comme en combat, et en cas de défaillance le combattant à 10 secondes pour récupérer. En cas de seconde défaillance le combattant est arrêté définitivement par l'arbitre. Pour les mineurs, cadet 2ème année (15 ans) et junior-1 (16-17 ans) l’impact doit être très modéré à la face.

Règles, catégories d'âge et de poids

 

 

 


Les grades techniques de base en "sports pieds-poings-sol" mention "Shooto" délivrés par l'enseignant du club

. Les ceintures dites "de couleur" pour un pratiquant de moins de 15 ans

En France, il est d’usage dans les sports de combat depuis la fin des années 1980 d’utiliser les ceintures à section pour les jeunes de moins de 15 ans (blanche-jaune, orange-verte, verte-bleue, bleue-marron). Ce dispositif permet de rajouter des grades intermédiaires pour des jeunes ayant une pratique précoce. Cette gradation a été mise en place par la WKA-France en 2002. Il existe aussi la ceinture bleue-marron à sections (à défaut, la ceinture violette), qui se situe entre la ceinture bleue et la ceinture marron. 

 

 

. Les ceintures de couleur pour un pratiquant de 15 ans

Cette progression fut instiguée dans les années 1930, notamment en Judo, par l'expert d'origine japonaise, Mikinosuke KAWAISHI, d'abord en Angleterre puis en France.

 

 

 

 

N.B. : Le dispositif d'obtention des grades de couleur en club est détaillé au menu "Examen de grades techniques"

Les grades techniques supérieurs, délivrés par un jury fédéral, en sports pieds-poings-sol mention "shooto"

La progression des degrés de ceinture noire respecte celle de la plupart des fédérations internationales de sport de combat et d'arts martiaux.

. Formules d'accès aux grades techniques supérieurs :

A. Filière des examens fédéraux – formules dites EXAMENS TECHNIQUES [ET] ci-dessous :
  1. Examen technique classique pour un moins de 35 ans [ETC]
  2. Examen technique aménagé pour un vétéran de 35 ans et plus [ETA]
  3. Examen technique spécial pour un cadre fédéral, athlète émérite et entraîneur émérite [ETS]
  4. Examen technique en sport adapté (handisport)l [ETH]
  5. Examen technique réduit pour un compétiteur disposant de 50% de points de compétition (nombre de rencontres, nombre de victoires et titres sportifs) [ETR] - Voir les formulaires fédéraux "demande d’accession de la C.N. résultats de compétition » par les titres sportifs" ou "demande d’accession à la C.N. par les titres sportifs de haut niveau"
 B. Filière de la validation des acquis de l’expérience [VAE] – formules EXPÉRIENCE et RÉSULTATS DE COMPÉTITION ci-dessous :
  1. Reconnaissance des expériences techniques pour un vétéran de 35 ans et plus [RET] - Voir le formulaire fédéral "demande « demande d’équivalence, mise à jour et V.A.E. avec diplôme"
  2. Accession par les résultats de compétition pour la CN1° à CN5° (addition des points de combat : nombre de rencontres, victoires, titres et podiums) [ARC] - Voir le formulaire fédéral "demande d’accession à la C.N. par les résultats de compétition"
  3. Accession par les titres sportifs en junior/senior de la série « élite » pour la CN1° à CN5° [ATS] - Voir le formulaire fédéral "demande d’accession à la C.N. par les titres sportifs de haut niveau"
  4. Accession à titre exceptionnel [ATE] - Voir le formulaire fédéral "demande d’accession à la C.N. à titre exceptionnel"
C. Filière de l’équivalence d’un diplôme fédéral [EDF] & mise à jour d’un diplôme fédéral [MDF] - Voir le formulaire fédéral " demande « demande d’équivalence, mise à jour et V.A.E. avec diplôme"
N.B. : Le dispositif d'obtention de la ceinture noire est détaillé au menu "Diplômes de grades techniques"

 

. Programme des examens techniques des grades supérieurs délivrés par un jury fédéral

Voir la page : https://www.fscfrance.fr/sujets-des-examens-techniques/ à "sports pieds-poings-sol" paragraphe "shoot-boxing" et "shooto"


Diplômes d'enseignant bénévole de club, délivrés à la F.S.C. par un jury fédéral, en sports pieds-poings-sol mention "shooto" 

Comme pour les autres disciplines affiliées à la FSC, il existe TROIS niveaux de diplôme d'enseignant de club :
  •  - [AAF] : Attestation d'aide-animateur fédéral (ASSISTANT).
  • - 1er degré [DAF] : Diplôme d'animateur fédéral (MONITEUR). Il permet de mettre en place et d’encadrer une séance de sports de combat et arts martiaux quel que soit le public.
  • 2e degré [DIF] : Diplôme d'INSTRUCTEUR fédéral. Il permet d’assurer la responsabilité technique et pédagogique d’un club de sports de combat et arts martiaux.
  • - 3e degré [DPF] : Diplôme de PROFESSEUR fédéral. Correspond à un enseignant expérimenté dans sa propre discipline et possédant des fortes connaissances dans les disciplines du même groupe permet des fonctions de cadre régional - aide à la formation des diplômes d’enseignant de club et siéger à des jurys d'examen de diplômes d'enseignant.
N.B. : Le dispositif de formation d'enseignant de club est détaillé au menu "Diplômes d'enseignant de club"
Licences
Évènements
Formations
Contact